Dilatométrie

La dilatométrie est une technique qui permet de mesurer le changement de volume  d’un échantillon soumis à un profil de température. Les dilatomètres couvrent une grande gamme de températures qui vont des températures sub ambiantes (-196°C) jusqu’à des températures très élevées (2800°C). Ils sont donc utilisés dans beaucoup de domaines et d’applications pour la caractérisation des matériaux. Les détecteurs peuvent être de type LVDT, encodeur optique ou même sans contact grâce à des caméras CCD. Il existe aussi des dilatomètres de trempe qui permettent de simuler les processus de trempe afin de déterminer des diagrammes de phase. 

Ribori Instrumentation distribue la gamme de produits de la société Allemande Linseis GmbH : Linseis GmbH.

Cette société est présente sur le marché depuis plus de 40 ans et elle offre une large gamme d’appareils standards mais aussi spéciaux (comme un dilatomètre refroidit à l’Helium liquide). 

Les Dilatomètres à contact

Ce sont les dilatomètres les plus utilisés. D'une utilisation aisée ils permettent d'obtenir une résolution et une limite de détection inégalée. Ils existent 2 types de détecteur : LVDT ou encodeur optique. La gamme de température disponible est très grande et le champ applicatif couvre aussi bien l'organique que l'inorganique.

Les Dilatomètres sans contact

Certaines applications en dilatométrie ne permettent pas de contact entre les échantillons et les palpeurs de mesure. Dans ce cas l'unique solution est de réaliser la mesure de façon optique grâce à une caméra CCD haute résolution.

L78_Rita_Dilatometer_detail_1

Les dilatomètres de trempe ou déformation

La détermination des différents diagrammes de phase de matériaux (TTT, CHT, CCT) peut s'obtenir grâce à l'emploi de dilatomètres de trempe ou de déformation. Linseis Gmbh offre des instruments performants pour ce type d'applications sur une très large gamme de température.

Les TMA

La TMA est une technique qui permet de mesurer les mêmes grandeurs qu'un dilatomètre. Les palpeurs sont identiques. La grande différence réside dans la possibilité pour une TMA de moduler une force de contrainte sur l'échantillon. On accède ainsi à des résultats de mesure de variation de volume en fonction de la charge et de la température.